in

Ce Collège Remplace Les Heures De Colle Par Le Jardinage

Les heures de colle sont remplacées par des travaux de jardinage dans ce collège.

Situé à Paris, dans le 20e arrondissement, le collège Pierre Mendès France punit les élèves indisciplinés de manière exceptionnelle. En effet, les autorités de l’établissement leur font faire des travaux de jardinage au lieu des heures de colle. Cette méthode poursuit deux buts : sensibiliser les élèves à protéger la nature et leur redonner le goût de l’effort.

Une punition adaptée au profil de l’élève !

L’école a changé 4 500 m2 d’espaces verts en terre agricole depuis 3 ans. Il s’agit là de l’une des plus grandes exploitations de la capitale avec ses 200 arbres fruitiers. Et ce n’est pas tout, ils ont aussi créé une mare et un poulailler. C’est l’association Veni Verdi parfois aidée par des élèves volontaires qui s’occupe de l’entretien des lieux.

Le collège fait parti du « Réseau d’éducation prioritaire » (REP). Il compte 700 enfants en difficultés sociales et scolaires inscrits. Selon les autorités scolaires, ces travaux de jardinage sont des « mesures de responsabilisation ». Ainsi, les élèves reçoivent les taches correspondant à leur profil. Comme illustration, la corvée de l’élève agité est le sarclage. Mais quant à l’élève distrait, planter l’aidera à maintenir son attention sur ses objectifs.

Après 2 ans et demi, les retombées sont appréciables. En effet, Nathalie Couégnas, principale adjointe du collège estime que cette méthode a considérablement freiné la déscolarisation. Elle a déclaré : « Une trentaine d’élèves a pu être rattrapée ». Certains parents se sont montrés coopératifs. Le meilleur reste que des élèves se sont trouvé une passion au cours de ces activités. Certains pensent même à embrasser la carrière de paysagiste ou celle de maraîcher.

Cette initiative a séduit des gens bien au-delà de l’arrondissement. En 2017, Ségolène Royal et Najat Vallaud-Belkacem, respectivement ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer et ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ont rendu visite audit collège.

À présent, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, entend supprimer les heures de colle. Pour lui, ce sont juste des punitions « bêtes et méchantes ». Les autres établissements vont sans aucun doute suivre l’exemple du collège Pierre Mendès France.

Source

Il Était Une Femme Et Tombe Enceinte D’une Femme Qui Était Un Homme

Un Passant Empoisonne Un SDF Avec Des Frites Contenant De L’arsenic