in

Ce Couple De Chômeurs Veut Que L’État Finance Leur Mariage

Ils souhaitent se dire « oui » dans une belle église, avant de faire une cérémonie incroyable dans un château, aux frais de l’État.

L’État a pensé à plusieurs types de soutiens sous forme d’indemnités, d’allocations et d’aides sociales en tout genre, pour venir en aide aux personnes en difficulté financière. Pour certains, ces allocations sont vraiment utiles. Par contre, d’autres s’en servent pour mener une vie confortable et réaliser leurs rêves les plus fous.

Jordan et d’Anna sont un de ces couples. En effet, ceux-ci vivent déjà de l’aide sociale, mais attende de l’État britannique qu’il couvre leurs frais de mariage.

Anna et Jordan ont respectivement 32 et 35 ans. Depuis plusieurs années, ils vivent grâce à l’aide sociale, car étant sans emploi. Sauf que désormais, les deux tourtereaux veulent faire évoluer leur relation et se marier. Et pour ce faire, ils demandent un prêt du gouvernement.

En effet, les deux amants estiment qu’ils doivent se marier dans de bonnes conditions, vu que c’est un droit fondamental. Ainsi, ils ne veulent pas faire les choses en toute simplicité à la mairie. Ils souhaitent s’épouser dans une somptueuse église décorée, et profiter d’une cérémonie grandiose dans un château. Et surtout, ils veulent avoir une calèche comme tête de cortège, un groupe de musique pour animer l’ambiance, du champagne pour les invités, et même une lune de miel au Mexique !

Sauf qu’ils n’ont pas du tout les moyens de s’offrir ce luxe. Vous devez savoir qu’Ana à un excès de poids et qu’elle ne peut pas travailler pour gagner de l’argent et réaliser ce rêve. Et cela constitue un argument supplémentaire pour que l’État leur donne ce qu’ils veulent. Selon eux, « en leur offrant ce mariage de rêve, Anna retrouvera sa confiance en elle et assez de courage pour aller travailler de nouveau. Cela rétablira donc sa situation socioprofessionnelle si précaire »…

Comme vous pouvez l’imaginez, leur projet a suscité une forte polémique dans l’opinion publique. Pour les Britanniques, c’est tout bonnement inconcevable de demander à l’État de nous offrir un mariage luxueux. Puis, le gouvernement britannique n’entend absolument pas donner une suite favorable à cette demande. En effet, le Directeur Général de l’alliance des contribuables, Jonathan Isaby estime que « le système de prestations est un filet de sécurité précieux » qui ne doit pas être considéré comme une couverture confortable ».

Source

D’après Une Étude, Les Hommes Ventrus Sont Bons Au Lit

Cet Ado Viole Une Fillette Et On Le Relâche Pour Sauver Sa Carrière