in

Cette Nouvelle Drogue Vous Pourri Carrément Le Corps

Les plaies causées par la drogue dégagent une odeur de pourriture.

Durant la fête d’Halloween, on a entendu circuler cette rumeur, et malheureusement, ce n’était pas une blague. En effet, une nouvelle drogue qui pourrit la chair des gens qui en consomme, a commencé à circuler en Angleterre. En effet, les autorités ont rapporté des nouvelles concernant des toxicomanes qui ont consommé du krokodil.

Le krokodil est un opiacé super puissant qui malheureusement provoque la décomposition de la chair. Et cette substance est désormais sur le territoire anglais.

Pour vous donner un exemple, une femme de Gloucester n’a pas pu se présenter au tribunal, car son corps était plein de lésions putrides après qu’elle ait pris du krokodil.

Cette drogue circulait en Russie et en Ukraine depuis son apparition. On pense qu’elle est à l’origine du décès de plusieurs toxicomanes. Mais les autres consommateurs qui n’en sont pas morts, auront pour toujours des marques laissées par la drogue sur leur corps.

Récemment, on a appris l’apparition de cette drogue dans certains coins en Amérique. Désormais, c’est le secteur de Gloucester en Angleterre qui doit lutter contre ce problème.

Cette drogue est de la désomorphine, un dérivé de la morphine initialement synthétisé aux États-Unis en 1932. Elle a une action très puissante et rapide. Mais en ce qui concerne le krokodil, on le prépare dans des conditions très artisanales et avec des produits peu sécurisés.

Selon Wikipédia : « De nombreux sous-produits acides et toxiques endommagent les tissus situés à l’endroit des injections, les rendant semblables à des écailles de la peau d’un crocodile, et à brève échéance conduisent à une putréfaction. Le corps est incapable d’éliminer le produit et celui-ci reste donc dans le sang, ce qui engendre une nécrose de la peau. Le corps « pourrit » et apparaissent à la surface, des plaques verdâtres ressemblant au cuir du crocodile ».

Mais ce n’est pas tout. En effet, après la nécrose, la drogue affecte progressivement les organes et le toxicomane n’aura plus que 2 ans à vivre.

Sergey Agakalov, expert en narcotiques de la Russie, estime qu’on peut très facilement reconnaître un consommateur de krokodil. En fait, en plus des marques sur leur corps, les plaies causées par la drogue sentent la pourriture. L’expert compare même ceux-ci à de véritables cadavres sur pattes.

La police confirme qu’elle arrive difficilement à contrôler la vente du krokodil. En fait, il est impossible de le conserver longtemps, donc généralement, les toxicomanes le consomment juste après la préparation. Wikipédia insiste : « Il est très compliqué pour la police d’arrêter ce fléau, puisqu’il faut prendre le consommateur en flagrant délit de préparation ».

Enfin, tous les composants du krokodil sont tous légaux. C’est donc après les avoir réunis qu’ils deviennent un produit illicite.

Source / Crédit Photo : Courtoisie

Cet Employé D’un McDo Refuse De Servir Une Cliente Voilée

Il Porte Son Uniforme Aux Funérailles D’un Ami, Comme Promis en 1968