in

Les Français Condamnés À Mort En Irak, Le RN S’en Moque

« J’en ai rien à foutre », lâche Sébastien Chenu, porte-parole du RN.

Récemment, en Irak, six djihadistes français ont écopé de la peine capitale pour leur collaboration avec l’État islamique. Mais le porte-parole du Rassemblement National a clairement dit qu’il n’en avait rien à foutre. Eh bien, vous n’avez rien aux yeux, vous avez bien lu !

La nouvelle nous vient de BFM TV et une chose est sûre, elle va faire beaucoup de bruit dans toute la France. Chaque Français aura son mot à dire et les avis iront dans tous les sens. Certains vont fortement soutenir cette déclaration, mais d’autres vont catégoriquement s’y opposer. En effet, le porte-parole du Rassemblement National, Sébastien Chenu, a déclaré qu’il n’avait rien à foutre que l’on condamne à mort des djihadistes français en Irak.

C’est pendant un passage sur l’émission « Les Grandes Gueules » que Sébastien Chenu a fait cette déclaration osée. Pour commencer, le porte-parole du RN a expliqué son point de vue sur la question. Il a dit que ces Français s’étaient rendus coupables de faits répréhensibles en Irak et qu’ils devaient en répondre devant la justice de ce pays. Et il a l’air de croire fermement à ce raisonnement.

La journaliste lui a aussi demandé : « Pas de pitié pour les condamnés à mort » ? Sébastien Chenu lui a répondu : « Je n’en ai rien à foutre ». En tout, il n’y est pas allé par quatre chemins, il a été on ne peut plus clair. Mais en tant que porte-parole du Rassemblement National, cette déclaration engage aussi le parti qui doit partager cette opinion. Mais on ne sait pas si le parti aurait exprimé son opinion d’une manière aussi vulgaire.

Si vous n’avez pas suivi les journaux ces derniers jours, sachez que six Français ont écopé de la peine de mort en Irak en raison de leur implication avec l’État islamique. Dans les tout prochains jours, six autres Français vont comparaître. Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères français fait de son mieux pour leur éviter la peine capitale. Et ce dernier s’appuie principalement sur l’argument suivant : parmi les djihadistes étrangers jugés en Irak, seuls des Français sont condamnés à mort. Mais cet argument ne semble pas du tout émouvoir la justice irakienne.

Source / Crédit Photo

Espagne : Des Enfants Torturent De Jeunes Taureaux À Mort

Il Tabasse Un Vieillard Et Son Fils Handicapé Et Échappe À La Prison