in

« Nous N’avons Plus Rien Pour Vivre », Dit Patrick Balkany Au Tribunal

« Pendant 35 ans, j’ai aidé les autres ».

Le réquisitoire de Patrick Balkany étant fixé au 14 juin, ce dernier a profité de sa dernière audience pour faire des déclarations-choc. Celles-ci vont certainement susciter une vive polémique dans tout le pays.

La nouvelle vient de LCI. Vous ne pourrez certainement pas vous empêcher de sourire, connaissant bien le profil et le parcours de Patrick Balkany. En fait, cet homme fait partie d’une espèce rare de politiciens aujourd’hui. Aujourd’hui devant la justice, avec le risque de se voir condamner à 10 ans de prison, il tente le tout pour le tout lors du dernier jour d’audience, afin de soigner son image le plus possible. On ignore si cela portera des fruits, mais une chose est sûre, il nous a offert des tirades comme lui seul en a le secret.

LCI rapporte une de ses phrases choques : « Pendant 35 ans, j’ai aidé les autres ». Certains auront beaucoup de mal a croire à cette phrase. En fait, selon beaucoup de gens, l’homme s’est plutôt aidé lui-même, ainsi que sa famille durant toutes ces années. Il a aussi dit : « Quand un homme politique arrête, il meurt ». Visiblement, il a tenté d’attendrir les juges, mais on verra bien si cette technique va marcher. Aujourd’hui, il n’y a pas beaucoup de gens qui voudraient être tendres avec lui. Enfin, il a aussi dit : « Le seul élu qui soit aimé, c’est le maire ». Selon certains, c’est facile de dire ça quand on est maire depuis plus de 18 ans. Puis, il a ajouté : « Le fisc s’est déjà occupé de faire en sorte que nous n’ayons plus rien pour vivre ».

Maintenant, on verra si ces dernières déclarations réussissent à convaincre les juges. On en saura plus très vite, car LCI précise que le réquisitoire est pour le 14 juin prochain. Bien sûr, une grande partie de la France attend l’issue, car ça fait quand 4 semaines que les audiences ont commencé. La fin est pour bientôt.

Si vous n’avez pas suivi l’affaire Balkany, voici un petit rappel de Wikipédia. « On reproche au politicien d’avoir blanchi 33 millions d’euros en Suisse, au Liechtenstein et à Saint-Martin. Des informations qui avaient été publiées dans Mediapart ». Il n’y a presque aucun moyen qui puisse permettre à l’homme de S’EN sortir indemne.

Source / Crédit Photo

Ces Coussins De Ceinture Donnent Des Infos Précieuses Aux Secouristes

Elle Pousse Son Chien Dans Un Lac Et Le Laisse Se Noyer