in

On Accuse Ces Policiers D’avoir Fracturé Le Crâne D’une Jeune Fille

Une plainte a été déposée pour « tentative d’homicide ».

Ce que cette jeune fille et des témoins racontent fait froid dans le dos. Des policiers ont violemment frappé une jeune fille de 19 ans pendant la manifestation des « Gilets Jaunes » en date du 8 décembre 2018, à Marseille. À la suite de cet incident, elle a dû subir une opération pour un « traumatisme cranio-facial droit par coup de matraque et embarrure frontale droite en regard avec contusion cérébrale ».

Médiapart informe que mardi dernier, son avocat, Brice Grazzini, a porté plainte contre des « personnes non dénommées, cependant identifiées comme exerçant la fonction de policier » pour « tentative d’homicide », « violences volontaires aggravées », « non-assistance à personne en danger » et « non-obstacle à la commission d’une infraction ».

Six témoignages !

La jeune fille qui rentrait après sa journée de service a confié qu’un lanceur de balles de défense l’avait touchée à la cuisse. Ensuite, elle s’écroule par terre et des policiers la frappent violemment avec la matraque et des coups de pieds. Six témoins ont raconté cette même version des faits. Ces derniers sont encore sous le choc après avoir vécu cette scène violente. Elle s’en est tirée avec de graves blessures et recommence à peine à retrouver ses capacités, malgré des troubles de la mémoire.

Une semaine plus tôt, Zineb Redouane, un octogénaire a reçu une grenade lacrymogène lancée par les forces de l’ordre dans son appartement. Quelques heures plus tard, elle a perdu la vie au bloc opératoire.

Source

Ce Petit De 8 Ans Sauve Sa Sœur D’un Kidnapping

Le Sport Est Source De Douleur Pour Les Femmes Aux Gros Seins