in

On Oblige Des Prisonniers À Manger Du Porc Pendant Le Ramadan

Des prisonniers forcés à manger du porc pendant le Ramadan.

L’association pour les relations américano-islamiques (CAIR) porte de graves accusations contre l’administration pénitentiaire de la prison d’Anchorage en justice. Mais pourquoi ? En effet, en plein Ramadan, les prisonniers musulmans ne sont pas nourris convenablement. Mais il y a pire encore, on les oblige à manger du porc. Vous savez sans doute que le Coran interdit la consommation de cette viande. Les autorités judiciaires d’Alaska ont donc donné une suite favorable à cette requête. Elles ont ordonné aux autorités de la prison de donner de la nourriture saine aux détenus.

Un régime calorique faible, en période de jeûne !

Pour les musulmans, le Ramadan est un mois particulier. Ils doivent jeûner, sans manger, ni boire, jusqu’au coucher du soleil pendant cette période. Avec le gros effort que l’organisme doit fournir, il lui faut donc de la nourriture saine et équilibrée. Mais ces détenus n’ont pas du tout eu droit à cela. On leur donnait un repas insuffisant pour combler leur besoin énergétique. En gros, ils étaient toujours « affamés ».

Le pire dans l’histoire est que le seul repas de la journée contient un ingrédient interdit ! La prison leur donnait des sandwichs à la bolognaise au porc. C’est un blasphème pour les pratiquants. Le Coran est formel : « C’est une souillure ».

Les actes de discriminations ont pris de l’ampleur depuis l’élection de Donald Trump !

Selon l’association, cet acte est une punition « cruelle et inhabituelle ». Elle considère que l’administration pénitentiaire discrimine certains prisonniers en raison de leur religion. D’un autre côté, ce comportement est juste une atteinte à la liberté religieuse.

L’association a fait trois exigences dans sa plainte. Ils ont exigé une meilleure alimentation pour les deux prisonniers, l’adoption de pratiques respectant la confession des détenus et le paiement de dommages et intérêt. Leurs deux premières demandes ont tout de suite été acceptées.

La CAIR a aussi profité de l’occasion pour avertir des nombreux cas de discrimination qui ont lieu dans les prisons américaines. Ce ne sont pas que les musulmans qui en sont victimes, mais aussi d’autres groupes religieux ou ethniques. Et cette pratique s’intensifie de plus en plus depuis l’arrivée de Donald Trump en 2017.

Source

Ce Pédophile Tient Des Propos Vraiment Choquants

Elle Gave Sa Fille Pour L’aider À Faire Un Tabac Sur Le Web