in

Un Médecin Dit Qu’un Enfant Joue Au Malade, Le Petit Meurt Peu Après

Le médecin a renvoyé l’enfant à la maison en disant qu’il faisait semblant, il est mort après.

Jeudi dernier, une enquête a révélé que deux ambulanciers avaient refusé de croire une mère qui disait être sûre que son fils avait une méningite. Quelques heures après, le garçon est mort de la méningite.

Georgie Hall, une mère de 38 ans, enseignante au primaire, a confié que l’ambulancier Graham Scott avait même tourné les yeux au ciel et dit que son fils Oliver « faisant semblant d’être malade » après l’avoir examiné.

La mère a aussi dit qu’il lui avait posé la question de savoir si elle s’était documentée sur Google pour examiner les symptômes de son fils. Ensuite, l’ambulancier a dit qu’il n’appréciait pas de perdre son temps avec « les mères trop anxieuses ».

Ensuite, les docteurs ont dit à la mère que son fils pouvait rentrer et qu’il guérira tout seul.

Mais seulement 12 heures plus tard, le petit Olivier a succombé à la maladie.

La mère précise que les médecins n’avaient même pas tenu compte des éruptions cutanées présentes sur le corps du petit.

Elle a aussi dit que l’ambulancier Scott avait interrompu les docteurs pendant leur examen sur l’enfant. Il leur a dit que le petit jouait au malade.

La mère témoigne : « Ils m’ont assuré que mon fils allait bien et qu’il pouvait retourner à la maison. Ils ont tout de suite rejeté l’idée comme quoi il pourrait souffrir d’une méningite. On m’a dit que tout était beau et que je devrais me fier sur leur avis d’expert ».

Mais ce n’est pas ce qui chagrine encore plus cette mère déjà abattue. En effet, un médecin a dit lors de l’enquête, que si l’on avait donné des soins adéquats au petit, suite à sa première consultation, il aurait eu la vie sauve.

L’enquête se poursuivra dans les jours à venir.

Source / Crédit Photo : Courtoisie

Âgé De 97 Ans, Ce Vétéran Retente Le Saut En Parachute En Normandie

Elle Harcèle Une Fille Atteinte Du Cancer, Son Père La Force À Se Raser